Catherine CHABAUD : la marraine du projet …

Catherine Chabaud, 45 ans, journaliste devenue skipper professionnelle, fut la première femme à réaliser le tour du monde en solitaire sans escale et en course, lors du Vendée Globe Challenge, en 1996-1997.

Catherine Chabaud

Catherine Chabaud

Le Grenelle de la mer

L’ex-navigatrice Catherine Chabaud s’est vue confier par le Ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo, une mission ”Nautisme et développement durable”, a annoncé le 23 mai 2008 le Ministère.

Elle doit enfin, réfléchir à la réforme du droit annuel de francisation et de navigation afin de mieux tenir compte de l’empreinte écologique des bateaux et préparer un colloque qui sera organisé sous l’égide du Ministère afin de sensibiliser les architectes navals, les équipementiers et les chantiers navals aux problématiques environnementales.

Catherine  Chabaud doit notamment préparer un appel à projets pour des ports de plaisance exemplaires afin de concilier optimisation des capacités d’accueil des navires de plaisance et respect de l’environnement. Elle doit également recenser l’ensemble des actions de sensibilisation menées (associations, collectivités locales, services de l’État) avec pour objectif de lancer une action nationale dès l’été 2009.

Jean-Yves TERLAIN : le parrain du projet …

Jean Yves Terlain

Jean Yves Terlain

Jean Yves Terlain est l’un des skippers français les plus connus. Il a mis son voilier, le “Columbus”, au service des activités du WWF.

Jean Yves Terlain a consacré sa vie à la mer. En 1968, il effectue une traversée en solitaire de l’Atlantique, avant de faire route sur l’océan Pacifique vers le Japon, un an après. Puis il effectue un tour du monde avec “UAP pour Médecins sans Frontières”. En 1990, il regagne péniblement Cape Town, sous gréement de fortune, avant de décider en 2000, qu’il était temps d’arrêter définitivement la compétition.

En 2008, il souhaite que son voilier, ” WWF Columbus “, navigue utilement. C’est ainsi que le Colombus porte aujourd’hui l’emblème du WWF.

« J’aime la mer, je lui ai consacré toute ma vie et je pense qu’il est de mon devoir d’agir pour tenter d’enrayer l’inexorable progression de la dégradation de la planète océan que j’ai pu constater au cours de quarante merveilleuses années de navigation…»

« Etre le capitaine du Navire Ambassadeur du WWF-France sera pour moi une responsabilité importante que j’assumerai avec plaisir, et si ma petite notoriété dans le monde de la voile peut permettre de crédibiliser les messages du WWF, vis à vis des média, j’en serai ravi. »

J.Y Terlain

Jean-Yves TERLAIN et le STRONGALL

Jean-Yves TERLAIN et le STRONGALL